Formation apprentissage_2020

Formation apprentissage

Notre équipe enseignante

ESTHETIQUE

Isabelle DEFOSSE
Professeur d'esthétique

1) Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je travaille dans l’esthétique depuis 1984. Professeur d’enseignement professionnel esthétique au CFA depuis 1991, CAP, BP, Meilleur Ouvrier de France Esthétique-Art du Maquillages en 2000. Je suis passionnée de massages et de maquillage.
 

2) Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour l'esthétique ?
Le déclic pour le métier d’esthéticien(ne) s’est produit lors de ma formation CAP à l’école d’esthétique Jeanne Gatineau, ou après plusieurs années d’études post bac non-passionnantes, j’ai découvert l’univers de la beauté qui m’a séduite immédiatement. Crèmes, soins, massages, maquillages, biologie de la peau, composition des produits, arts appliqués…ce que j’apprenais avait enfin du sens.
 

3) Pourquoi cette envie d’enseigner ?
J’ai eu la chance d’être propulsée immédiatement après le CAP dans l’univers de la formation, assistante auprès de professeurs passionnants dans mon école, puis animatrice, formatrice pour la marque Jeanne Gatineau. Un passage en institut m’a permis de comprendre la réalité du terrain mais je savais que c’était enseigner que je voulais, pour pratiquer mais aussi pour transmettre.
 
4) Pourquoi le CFA de Versailles ?
Parce que c’est mon « bébé », ma deuxième maison. J’ai été embauchée en 1991 pour monter et développer les premières sections esthétiques. Accompagnée depuis 20 ans puis plus récemment par une équipe de professeurs d’esthétique toutes plus motivées, dynamiques et talentueuses les unes que les autres, nous sommes montées en compétences avec le CAP en 1 an, le BTS, nous imaginons sans cesse des supports de cours pour intéresser les jeunes, les entraînons à des concours, les emmenons en voyage pédagogique à l’étranger ou profiter des bienfaits de la thalassothérapie, assister à des congrès professionnels…
Nous découvrons des pépites parmi les jeunes que nous formons, courageuses, surprenantes, attachantes. L’apprentissage, je ne connaissais pas en arrivant, je ne l’ai pas vécu, mais je suis aujourd’hui convaincue que c’est la meilleure des formations. 


Stéphanie DELISLE
Professeur d'esthétique

1) Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
professeur d'enseignement professionnel esthétique depuis 2012. Je suis dans l'univers de l'esthétique depuis 2001. J'ai débuté en tant qu'esthéticienne en apprentissage puis Formatrice France/Export. Passionnée par le métier, c'est devenu une vraie vocation pour moi. J'ai donc passé les diplômes nécessaires à mon évolution professionnelle : CAP, BP au CFA de Versailles, BTS et Diplôme d'animatrice/formatrice à L'ISIPCA. 

2) Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour l'esthétique ?
Ma passion a débuté  lors de mon stage découverte de 3ème; 1 semaine d'immersion à l'institut Yves Rocher où j'ai par la suite effectué mon alternance en CAP. Un véritable coup de foudre pour ce beau métier.

3) Pourquoi cette envie d’enseigner ?
L'esthétique est bien plus qu'un métier, c'est une véritable vocation que je cultive depuis 19 ans au travers de mes différentes expériences professionnelles. Le déclic pour l'enseignement s'est fait durant mon apprentissage en BP grâce à ma professeure d'esthétique (Isabelle Defosse) qui a su me transmettre sa passion et me conforter dans mon envie de transmettre mes connaissances et mon savoir-faire liés à l'esthétique. Aujourd'hui, le poste d'enseignante me permet de répondre à mes attentes professionnelles : m'impliquer dans la réussite des jeunes pour leur apprendre un métier fabuleux et les aider à trouver un emploi dans le domaine de l'esthétique.
 
4) Pourquoi le CFA de Versailles ?
Le CFA de Versailles est l'aboutissement de mon projet professionnel, c'était un rêve pour moi de revenir aux sources et pouvoir enseigner auprès de mes professeurs (qui sont désormais mes collègues) et qui ont su me transmettre toutes les qualités pour me permettre d'acquérir ces expériences professionnelles. Rien de plus plaisant que de collaborer dorénavant à leurs côtés.


Aurore PETITGAND
Professeur d'esthétique

1) Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Professeur d'enseignement professionnel esthétique depuis 2017. Dans l'univers de l'esthétique depuis 2008. J'ai commencé en tant qu'esthéticienne en apprentissage, puis esthéticienne, spa praticienne, assistante spa manager, consultante pour l'ouverture d'un spa puis spa manager. Passionnée par le métier, prendre soin des autres, leur apporter du bien-être, participer à leur confiance en soi, la relation client, c'est une vraie vocation pour moi. A tel point que j'ai passé les diplômes nécessaires à mon évolution professionnelle : CAP BP BTS Bachelor Spa manager

2) Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour l'esthétique ?
Le déclic s'est fait lors de mon stage découverte de 3ème. Une semaine d'immersion dans l'institut de quartier où ma mère avait l'habitude d'aller. Un véritable coup de foudre pour ce beau métier.

3) Pourquoi cette envie d’enseigner ?
Depuis enfant, je faisais "école" à mes peluches / poupées. Inconsciemment la fibre pédagogique était présente. Lorsque j'étais spa manage, je formais et assistais mon équipe. Et c'est à ce moment là que j'ai compris qu'il était temps de quitter le monde "professionnel" et passer dans celui de la formation pour former les professionnelles de demain.
 
4) Pourquoi le CFA de Versailles ?
Tout simplement parce que je suis une ancienne élève du CFA de Versailles, j'y ai commencé mes études d'esthétique. Et puis mes professeurs ont su me transmettre toutes les qualités qui m'ont permis d'avoir ces expériences professionnelles. Rien de plus plaisant que de collaborer dorénavant à leurs côtés.


Carine LAFEUILLE
Professeur d'esthétique

1) Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Dans l’univers de l’esthétique depuis 1992 où j’ai suivi ma formation professionnelle dans une école à Paris. J’ai obtenu mon CAP, BP puis BTS esthétique.
J’ai également travaillé dans des instituts de beauté et parfumerie où j’ai beaucoup apprécié les soins, le contact avec les gens.
Puis, j’ai eu l’occasion de travailler en Asie pour une marque cosmétique française en tant que démonstratrice puis en tant que formatrice auprès de professeurs d’esthétique japonaises.

2) Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour l'esthétique ?
J’ai eu cette passion du métier très jeune, à l’âge de 16 ans où ce milieu de la beauté et du bien-être des personnes m’attirait beaucoup.

3) Pourquoi cette envie d’enseigner ?
Lors de ma formation en BTS, mon regard s’est porté davantage sur l’enseignement, l’envie de transmettre mon savoir à des élèves afin de leur faire partager ma passion du métier.
 
4) Pourquoi le CFA de Versailles ?
Le CFA de Versailles est venu tout naturellement ; être auprès des jeunes en apprentissage me permet d’apprécier le partage des connaissances acquises en entreprise, ce qui enrichit les cours et crée des interactions avec les apprenties. J’aime les voir évoluer, s’épanouir au fur et à mesure de leur formation.

 

COIFFURE

Monica ANCIAES
Professeur de coiffure


Sylvie FRANCIS
Professeur de coiffure


Aline LAUDE
Professeur de coiffure


Florentina DELANGLE
Professeur de coiffure


Ingrid KNOBLAUCH 
Professeur de coiffure

1) Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Après mon apprentissage CAP en coiffure suivi du BP j’ai travaillé dans des salons indépendants, des franchises ainsi que du studio (Cela m’a permis d’avoir des points de comparaison entre la coiffure en salon et celle du théâtre, plateau de télévision…). Promu responsable d’équipe, cela m’a vite donné un nouveau but ; celui d’ouvrir mes propres salons. J’ai inauguré mon 1er salon à Levallois Perret (92) en créant un nouveau concept qui eut un certain succès. A l’ouverture nous étions 3 collaborateurs et 6 mois plus tard je me retrouvais à la tête d’une équipe de 12 personnes. Afin de couvrir la demande grandissante, j’ai pris la décision d’ouvrir mon 2ème salon à Paris. Durant ces années j’ai visé l’excellence en obtenant mon Brevet de Maitrise. Aujourd’hui je suis fière de porter les couleurs et le blason de Maître Artisan !
 
2) Quand et comment avez-vous eu ce déclic/ début de passion pour la coiffure ?
C’est une histoire de famille ! Mon grand-père était coiffeur pour dames à son compte. Toute petite mes parents me racontaient qu’il était passionné de coiffure. Je me suis tout naturellement intéressée à ce métier très jeune et j’ai découvert cet univers par le biais de stage. 
Créative, j’ai compris que la coiffure allait me permettre de m’exprimer librement à travers une matière comme le cheveu ou les possibilités sont infinies. J’aime créer et innover tout en m’inspirant de l’art en général (peinture, sculpture, musique…). La coiffure offre également une multitude d’opportunités comme l’organisation et la participation à des événements (concours, défilés…), que j’affectionne particulièrement.
 
3) Pourquoi cette envie d’enseigner ?
La transmission est une vocation pour moi, j’ai apprécié former des apprentis dans mes salons. Mon rôle d’enseignante est essentiel et spécifique pour mobiliser et transmettre aux apprenants mes connaissances et ainsi donner un sens à leur apprentissage. M’appuyant sur mes expériences vécues, je garde la réalité du terrain. J’assure un contact de très près avec les maitres d’apprentissages. Ensembles, nous travaillons dans l’intérêt des jeunes afin qu’ils acquièrent les connaissances et compétences nécessaires à leur réussite. Aujourd’hui je me réjouis de pouvoir transmettre ma passion de la coiffure. Mon but est toujours le même : viser la réussite pour ceux qui tente l’expérience et qui sont prêt à tout. Rigueur, entrainement, passion, exigence, créativité sont les maîtres mots de l’apprentissage.
 
3) Pourquoi le CFA de Versailles ?
Le CFA de VERSAILLES est situé dans un environnement des plus agréable. Cet établissement sait mettre en valeur ses apprentis. Sa réputation n’est plus à faire ; il perpétue une tradition d’exigence et de qualité optimale pour la réussite de ses apprenants. En tant que formatrice, évoluer au sein du CFA de VERSAILLES est un gage de satisfaction personnelle

Joelle RISSELARD 
Professeur de coiffure

 

BOULANGERIE

Matthieu BERRIER 
Professeur de boulangerie
 


Davis GUEDES 
Professeur de boulangerie

1. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
J’ai fait mes apprentissages en boulangerie/pâtisserie de 1992 à 1995 chez Lenôtre et en alternance au CFA de Versailles.
Après mon service militaire, j’ai évolué dans de nombreuses Entreprises en région parisienne, très souvent en tant que chef de labo.
Depuis 2004, je suis professeur d’enseignement technique et technologique à l’URMA des Yvelines.
J’ai aussi suivi les Formations de BP et BM Supérieur à l’INBP pour pouvoir être professeur.
Aujourd’hui j’accompagne les CAP boulangers en 1 an et les BP Boulangers vers l’obtention du diplôme.

2. Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour l’esthétique ?
En classe de CM2, nous allions visiter, de temps en temps, des personnes sur leurs lieux de travail.
Un jour, nous avons fait la visite d’une boulangerie et j’ai été époustouflé de voir du pain sortir du four combiné à tous ces parfums délicieux qui flottaient dans l’Entreprise.

3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?
Pendant toute la période où j’étais en Entreprises, j’ai eu des apprentis à former.
Très souvent les apprentis me posaient des questions professionnelles dont je n’avais pas les réponses.
Le temps avançant je sentais que le métier évoluait et qu’il me manquait des connaissances…
De ces constats est venue l’idée d’enseigner et donc de continuer à apprendre.

4. Pourquoi le CFA de Versailles ?
Suite à mes apprentissages et pendant toute ma période en Entreprise, je suis resté en contact avec mon professeur de pratique, M. Hartweg
C’est lui qui m’a informé que le CFA cherchait quelqu’un pour le succéder lors de son départ à la retraite.
J’ai envoyé ma candidature, j’ai été retenu.


Germain VALENTE 
Professeur de boulangerie

 

 

 

 

 

 

 

PÂTISSERIE

David CONTANT 
Professeur de pâtisserie


 

 

 

 

 

 

 


Nathalie LEBLOND
Professeur de transversalité


Laurent MIGRAINE
Professeur de pâtisserie

 

 

CUISINE

Alain FONTAINE
Professeur de cuisine

1. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Professeur de la filière cuisine qui comporte un CAP cuisine et deux mentions complémentaires (traiteur et Dessert de restaurent)
J’enseigne ce métier depuis 1986 au sein de la Chambre des Métiers
 
2. Quand et comment avez-vous eu ce déclic/début de passion pour la cuisine ?
Passionné très jeune, je débute par un apprentissage en charcuterie, traiteur et plats cuisinés le midi, puis passe le BP traiteur avant de m’orienter vers la restauration. La pâtisserie viendra beaucoup plus tard avec le CAP pâtissier passé en 2013.
 
3. Pourquoi cette envie d’enseigner ?
L’envie d’enseigner est venue assez rapidement car je formais des personnes dans les établissements lorsque j’ai travaillé durant 10 ans en entreprise.
 
4. Pourquoi le CFA de Versailles ?
Une opportunité dans les années 80
 

BOUCHERIE

Mohammed RHEZRANI
Professeur de boucherie